Les préparatifs

6 mois …

C’est le temps qui s’est écoulé entre la prise de décision de tout quitter en Suisse pour s’expatrier à Sydney pour 1 année et le grand départ.

Au programme de ces longs mois d’attente, les démarches administratives et agenda plein à craquer, soit :

  • Avertir toutes les assurances que nous partons mais que pour 1 année ce qui complique les choses car vu qu’on va revenir, on a intérêt à ne pas tout annuler, certaines c’était évident de garder comme nos assurances de prévoyance (attention, après 18 mois d’absence, les assureurs ne couvrent plus), le TCS (en Australie ça n’existe pas une assurance qui couvre nos déplacements à l’année) et les assurances concernant la maison (ça pas le choix vu qu’on est propriétaire).
  • Contracter les assurances accidents par convention (perte de gain) qui nous couvrent 6 mois après notre dernier salaire enfin 7 mois vu qu’après la fin d’un contrat de travail l’assureur de l’employeur couvre encore 30 jours les accidents non professionnels aux mêmes conditions que si vous êtiez encore employés dans la société. J’ai payé CHF 150.- pour 6 mois auprès de Generali Assurances. Idem pour la perte de gain en cas de maladie, il vous suffit également de contacter l’assureur de votre ancien employeur, vous avez 30 jours pour le faire et payer la prime qui est calculé sur la base de votre salaire.
  • Annoncer notre départ auprès de la commune.
  • Contacter le bureau des impôts de notre canton, donner notre nouvelle adresse et la date de départ.
  • Contacter les fournisseurs d’électricité, eau (il faut savoir que si vous êtes propriétaire les factures d’eau vous seront toujours facturées et non au locataire), internet, téléréseau et BILLAG !
  • Trouver un garde-meubles.
  • Trouver un garage pour les voitures.
  • Contrôles médicaux incontournables et dentistes pour être tranquile durant notre séjour et pour les enfants, s’assurer que les vaccins sont à jour –> ça n’a servit à rien car l’Australie a un plan de vaccination très différent du nôtre et n’a pas été validé par Medicare (j’écrirai un article à ce sujet).
  • Avertir le responsable d’établissement de l’école de mes enfants.
  • Donner une procuration à un membre de la famille car on ne sait jamais et ça coûte moins cher qu’un billet aller-retour Australie-Suisse.
  • Annuler les contrats des natels.
  • Demande de Visa pour l’Australie uniquement pour moi vu que mes enfants et mari sont australiens. Nous avons laissé cette démarche pour la fin qui s’est avéré être une grande erreur car ça aurait pu être un élément décisif de ne pas s’établir momentanément en Australie. Au lieu de partir avec un « Spouse Visa », je suis partie avec un VISA touriste de 12 mois sans possibilité de travailler en Australie ni à avoir droit à Medicare (caisse de santé publique australienne). Nous pensions que je pourrais obtenir un visa épouse facilement mais ce n’est pas du tout le cas, le traitement de la demande prend entre 12 à 18 mois et coûte AUD 7’000.- ! Nous sommes tombés des nues.
  • Avertir tout le monde ! Vive Facebook et whatsapp !

Mais le plus gros morceau surtout avec des enfants : Préparer le déménagement !

Trier, donner, vendre, jeter, emballer et penser à tout ce dont on aura besoin durant le voyage, l’escale et à l’arrivée. Prévoir les vêtements de la bonne taille pour un hiver à Sydney alors que ce ne sera que dans 6 mois, re-essayer tous les habits de l’été dernier pour ne pas remplir les valises avec des habits qu’ils ne mettront jamais bref un vrai casse-tête et je ne vous parle même pas des chaussures, un enfer !

De plus, il faut prévoir que ce que l’on compte mettre dans les valises rentrent dans les valises !! Et ce que l’on va stocker dans le garde-meubles, on en aura pas besoin durant 1 année et ce que l’on va expédier, on en aura pas besoin avant de partir, oui parce qu’il faut vivre dans la maison encore 10 jours sans nos affaires que l’on a décrété être que « le stricte nécessaire ». J’ai dû demander à ma maman et ma soeur 2-3 casseroles, un peu de vaisselle et des duvets.

Le coup des anniversaires et de Noël juste avant le départ, c’est terrible !! Et oui, la grue, la mini voiture électrique ne sont pas rentrés dans les valises, ni dans les cartons !

C’est loin d’être simple car la première question que l’on s’est posée est : allons-nous expédier par container toutes nos affaires meubles compris ? Pour une année, payer des milliers de francs pour devoir faire revenir le container 9-10 mois plus tard et repayer une fortune, ça n’a aucun sens surtout qu’il faut compter environ 3 mois pour que le container arrive !

Donc on s’est dit qu’on expédierait que le stricte nécessaire. Nous nous sommes limités à une palette de 1.7 m3, soit 20 gros cartons + nos 5 valises de 30 kg chacune pleines à craquer + 5 valises avec nous dans l’avion.

Pour moi, le stricte nécessaire était de prendre toute ma cuisine avec moi lol J’ai vite dû me rendre à l’évidence que mon KitchenAid rose pale ne rentrerait pas dans le carton à mon plus grand désespoir ! J’ai réussi à vider ma cuisine et remplir 12 des 20 cartons qu’on avait prévu de mettre sur la palette, les appareils ménagers ne font pas partis du voyage de 1, ils sont trop volumineux et de 2, les prises sont différentes.  Assiettes, couverts, verres, casseroles, Tupperware, ustensils de cuisine (que du plastique/métal), matériel de pâtisserie (oui, 2 cartons remplis rien qu’avec le matos du cake design), bref mon but était de pouvoir me débrouiller avec ce que j’avais sélectionné sans devoir acheter une fois sur place.

Dans les autres cartons, du matériel informatique, des duvets, 1 jeux de draps de lit pour chacun, quelques cadres de photos de famille et des décos, des chaussures et habits d’hiver, des jouets/jeux, livres, DVD, la nouvelle trottinette de Lexie que j’ai réussi à caser dans un des cartons. Voilà nos 20 cartons étaient remplis.

Il faut savoir qu’on ne peut pas importer des objets en bois en Australie sans qu’ils soient fumigés et aucune garantie qu’ils passent la douane. L’Australie a de grandes restrictions quant à ce qui peut entrer dans le pays, j’aborderai le sujet dans un article.

J’ai prévu de prendre dans nos valises des DVD et livres en français, les supports de cours que j’ai reçu de la part de la maitresse à Lana afin qu’on puisse travailler le programme de français de 3H ensemble, le coffret des Alphas et les fameux livres d’écriture avec les lignes à minuscules et majuscules. J’avais prévu le coup car je sais qu’en Australie, les enfants n’apprennent pas à écrire en lié.

Le 25 décembre 2015, mon fils ouvre difficilement ses cadeaux, il a de la fièvre depuis 1 semaine et n’arrive plus à bouger son bras droit. Le 26 décembre, il est hospitalisé et opéré d’urgence pour une arthrite septique et les médecins ne peuvent pas confirmer si nous pouvons partir comme prévu le 19 janvier 2016. Tous nos plans sont en suspens ! A ce moment là, mon mari et moi nous demandons si c’est un signe, devrions-nous rester en Suisse ? Partir à l’autre bout du monde pour 1 année, est-ce la pire idée que l’on ait eue !! On revient à la raison, on a mis tellement d’effort à préparer ce voyage qu’on ne doit pas faire machine arrière et de ce « break », on en a besoin. Finalement après 7 jours, mon fils rentre à la maison et est sous antibiotique jusqu’au 16 janvier, scanner prévu le 15 janvier pour confirmer que l’articulation n’est plus infectée –> résultats reçu le 18 janvier, nous pouvons partir tranquiles !

Cette hospitalisation a beaucoup chamboulé mon planning, j’avais prévu de commencer à empaqueter après Noël. Mon mari n’ayant aucun jour de congé avant notre départ, la majorité du travail et les trajets à l’hôpital reposent sur mes épaules. Grand coup de stress mais grâce à notre famille et amis qui nous ont aidé d’une façon ou d’une autre, la palette a été expédiée à la date prévue. Elle est partie par avion de Genève jusqu’à Sydney via Bangkok avec Thai Airways, ça a mis 5 jours pour arriver et ça nous a coûté CHF 1’700.- (+ les frais de douane à Sydney qui se sont élevés à AUD 800 !!). Nous avons obtenu un prix très bas pour l’expédition de notre palette car tout a été traité en interne avec les transporteurs de mon ancien employeur qui ont des contracts commerciaux. Les effets personnels ont été assurés par mon assurance ménage juste le temps du transit car pour les envois commerciaux, les effets personnels ne sont pas assurés (info que j’ai reçue que quelques jours avant l’expédition !! Donc vite un coup de fil à mon assureur pour résoudre le problème).

Une semaine avant le départ, nous obtenons la clé de notre garde-meuble, les aller et retour s’enchaînent ! Merci papa pour avoir stocké tant bien que mal les derniers objets dans le garde-meuble qui est plein à craquer après notre départ pour l’aéroport. Les amis et la famille sont encore là pour nous aider, ils remettent les plaques des voitures à l’OCN après notre départ et ma soeurette s’occupe du courrier et factures pour nous 🙂

La suite dans la page « Le voyage » …

Voici notre palette !

palette

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


17 − 3 =

*